21 juillet 2012

La Guerre des Barons.... le début

Commençons par le début...


La Guerre des Barons était un projet imaginé pour Toutatis 2006. Son objectif était de proposer une règle facile à digérer, facile à jouer, et qui permette à 6 joueurs de pousser des figurines en même temps.
Le choix, à l'époque, s'est porté naturellement sur Pig War qui est une règle pour jouer des escarmouches à l'époque des vikings.
Il a donc fallu adapter les facteurs de combat et d'armure à l'époque médiévale (voir aide de jeu).
Comme Pig War se joue avec un paquet de cartes classique, j'ai créé le mien pour que la prise en main des joueurs soit plus facile (voir cartes).
Il fallait ensuite un prétexte pour que 6 joueurs se rencontrent... et don un scénario.
 
Voilà le pitch :


Comme chaque année, pour célébrer Saint Ranulf, patron des ivrognes, le Prélat doit présenter la relique au château du Comte. 
Le Français court après les bandes anglaises qui pillent la région.
L'Excommunié est un noble local qui veut profiter de la procession pour se venger et voler la relique de Saint Ranulf.
Le Ribaud et ses coupe-jarrets veulent profiter du passage de la relique pour mettre à sac les faubourgs du château et voler la relique.
Le Baron anglais fait un raid et a pour mission de brûler le village au pied du château, pour montrer au Roi de France qui est le plus fort. S'il pouvait voler la relique, ce serait un beau butin de guerre.
Le Bailli a pour mission de protéger la relique, mais surtout de mettre la main sur ce satané Ribaud qui détrousse les marchands depuis des mois.
Un Ambassadeur étranger est de passage dans la région et a une mission secrète... chut !

Si vous ajoutez des villageois, des moutons, des oies, des charrettes, des tonneaux.. et des points de victoire différents pour chaque joueur, vous aurez une idée de l'ambiance autour de la table. :-)


Pour remplir la table il a fallu fabriquer quelques maisons :


Les autres photos (prises lors de la convention de Chartres) sont visibles ici.

ANNEXE :
- l'aide de jeu
- les cartes

1 commentaire: